Le Brigadier-chef Yoann Kowal, Champion d’Europe du 3000 steeple

Championnats d’Europe à Zurich

12 août 2014 ... Séries du 3000 steeple.
Les cinq premiers de chaque séries sont qualifiés. Rien ne sert de gagner, il faut juste assurer la qualif.
Le Brigadier-Chef Kowal l’a bien compris mais à 400m de l’arrivée, il est contraint de forcer l’allure pour s’assurer une place en finale et fini 4ème en 8’36’27.
Il y a surement laissé des plumes. Il faut maintenant optimiser les 2 jours de repos avant la finale.


14 août 2014 ... finale du 3000 steeple
Sur la ligne de départ, Yoann est concentré. Au bout à droite, son compatriote Mahiedine Mekhissi-Benabbad, grand favori, est en grande forme.
Le départ est donné. L’allure n’est pas trop élevée. Il faut attendre le 1km pour que la course démarre réellement.
4’, Yoann est en tête.
6’, il n’y a plus vraiment de peloton car la course s’est accélérée sérieusement. Yoann est 5ème mais rien n’est joué.
A 400m de l’arrivée, la cloche retenti. C’est le signal pour lacher les chevaux. Yoann est toujours 5ème. Il remonte un à un ses adversaires pendant que Mahiedine caracole en tête.
A 300m, Yoann est sur le podium. Mais les espagnols en embuscade ne lui font pas de cadeau. Mahiedine s’envole vers la victoire.
Dernier virage puis dernière haie. Yoann est maintenant sur les talons du polonais.
Surtout ne pas flancher si près du but !!
Sa réception est meilleure que le polonais qui s’écrase sur ses appuis. Yoann relance très fort dans la foulée. Il peut lever les bras et savourer cet instant magique.

2ème en 8’26’’66

Mais voilà ... même si la course est terminée, le classement n’est pas encore figé.
Mahiedine, dans l’euphorie de sa victoire, a retiré son maillot avant d’avoir franchi la ligne. Pour cette faute, il prend un avertissement.
Finalement, les espagnols portent réclamation et obtiennent la disqualification de Mahiedine.
De fait, Yoann est propulsé sur la plus haute marche du podium.
En signe de protestation du manque de fairplay de la délégation espagnole, Yoann refusera d’être sur la même photo qu’Angi Mullera siffler par la foule.
Après la Marseillaise, il descend rejoindre le Polonais Krystian Zalewski sur la 2ème marche.

Yoann Kowal, un grand Champion

Merci Yoko

Retrouvez Yoann dans le SNCPM info n°35